L'ISLAM et la LIBERTE

Le 21è siècle sera celui de l'affrontement entre l'islam et la liberté . Les attentats terroristes se multiplient et les procès qui s'en suivent ne constituent pas une réponse adéquate à cette calamité puisque le but d'un djihadiste c'est de mourir en martyr.
Pour exprimer sa colère contre un dessin, on n'hésite pas à décapiter tel que le prescrit la charia.
Des femmes sont vendues aux enchères pendant la guerre de Syrie. des Africains subsahariens se vendent sur le marché des esclaves en Libye .
Face à l'incapacité des tribunaux de mettre un terme à ces horreurs, d'autres solutions existent et il est grand temps de les envisager :
1 - Il est temps que des lois internationales exécutoires soient adoptées obligeant tous les pays membres de l'ONU de s'y conformer, notamment la nécessité de revoir les programmes d'enseignement et d'éduquer les enfants selon les principes élémentaires de la laïcité. En d'autres termes, il faudrait cesser d'enseigner la religion dans les écoles et d'embrigader l'esprit des enfants dès leur jeune âge .
2 - Les démocraties laïques devraient exercer des pressions pour que les pays musulmans acceptent de réviser les articles de leurs constitutions car par respect pour la liberté religieuse , l'Etat ne peut pas avoir de religion .  Le rôle de l'Etat est de faire respecter les lois de la République et non de prendre parti pour une religion contre une autre. L'Etat doit rester à égale distance entre les religions, à égale distance entre ceux qui croient au ciel et ceux qui n'y croient pas. Cela s'appelle la liberté de conscience.
3 - Les partis politiques d'obédience religieuse et les associations caritatives à référentiel religieux devraient être interdits car toute forme de prosélytisme tend à saper les lois de la République .
4 - Le capitalisme international doit cesser de privilégier les contrats commerciaux juteux avec les théocraties .
5 - Tout pays qui refuse les principes de la laïcité doit être considéré comme un pays de mèche directement ou indirectement avec les terroristes.
Jusqu'à l'heure actuelle, chaque pays se contente de traiter les effets du terrorisme au lieu de s'attaquer à ses causes premières. Il est temps que cela change. 

Habib Ben Fredj

Ajouter un commentaire