AU SUJET DE LA SIGNALÉTIQUE A LAROQUE D'OLMES

Une signalétique (ensemble de moyens permettant d'indiquer un lieu) basée sur des panneaux de bois, vient d'être mise en place sur notre commune.
Elle a été réalisée par « Vallées, Villages, Montagnes », une entreprise
d'insertion basée à Tarascon .
Des personnes s'étonnent de l'absence de certains artisans ou commerçants Laroquais sur ces panneaux.
Je voudrais donc rappeler l'historique de cette signalétique.
Le 15 mai 2008 se tenait la première réunion de la nouvelle commission municipale «Commerce et Artisanat». 57 entreprises commerciales ou artisanales avaient été invitées, toutes celles relevées sur l'annuaire téléphonique et que nous connaissions. 19 d'entre elles étaient présentes.
La décision la plus importante fut de réfléchir à la mise en place d'une signalétique. De nombreux artisans et commerçants décidèrent aussi de se retrouver pour essayer de constituer une association.
Lors de la réunion suivante, le 4 juin 2008, en présence de Mme Stéphanie Brualla, représentante de l'OMPCA, on retrouvait des élus et des membres de l'association PASCALL qui venait de se créer. Il fut décidé de concrétiser le projet de signalétique.
A partir de là, la municipalité, l'OMPCA et l'association PASCALL travaillèrent de concert pour monter un dossier, trouver des entreprises et des subventions. L'association PASCALL organisa des réunions avec commerçants et artisans et adressa des courriers à tous les chefs d'entreprises pour savoir s' ils étaient intéressés ou non par cette signalétique.
Je ne peux que me féliciter de cette collaboration. Rien n'aurait été possible sans les avis éclairés de Mme Brualla et sans les actions du bureau de l'association « PASCALL » et de son président, M. Julian Philippe. Cette signalétique n'a été réalisée que parce qu'il existait un regroupement des commerçants et artisans dans une association indépendante et active.
Une dernière précision, le projet de signalétique visait à faire entrer dans la ville les personnes qui ne font que la traverser par l'axe Lavelanet-Mirepoix, d' où l'absence des entreprises situées sur cet axe et celles qui sont bien visibles. Le but était aussi de signaler les bâtiments publics et notre richesse patrimoniale.
Enfin, les panneaux sont amovibles , on peut en supprimer ou en rajouter. Le prochain projet consistera à signaler les richesses de la commune dès les entrées. A cette occasion, il sera possible de répondre à de nouvelles demandes, sachant que les limites restent celles des finances publiques.
La belle réalisation actuelle a été financée à 70% par la Mairie, 10% par l'Etat, 10% par la Région et 10% par le Département.

Source: Jean-Charles Sutra, responsable de la commission municipale «commerce et artisanat ».

Ajouter un commentaire