Ce n’est qu’un au revoir Francis

Mauvaise nouvelle au quartier du Gamat, où j’ai appris ton départ précipité vers une autre contrée, celle dont on ne revient jamais. Pour les uns le paradis, et d’autres, les jardins… mais où que tu sois on ne t’oubliera pas.

En mars dernier, tu n’as pas participé à la Commémoration, un autre aussi était absent, pour beaucoup ce fut un grand vide. Tant habitué à te voir marcher, faire ton jogging pour entretenir la santé, pas d’alcool, pas de tabac, une forme extraordinaire, tu aurais pu vivre 100 ans, et puis du jour au lendemain une petite fatigue, et en moins de six mois, tu passes de vie à trépas. Mais dans ma tête, je te vois toujours marcher, aller de l’avant, et toujours souriant, sauf le sérieux des moments de recueillement durant tant de défilés et commémorations en souvenir de tes amis et camarades peut-être aussi trop tôt disparus.

Pas le biais du site, Joseph et Marianne BAUTISTA et les enfants José, Denis, Josette et Raymond, adressent les condoléances à la famille de Francis PONS.

2009-mai (plein centre).jpg   2010-mars(porte drapeau à gauche).jpg   2010-novembre.jpg   2011-mai.jpg   2011-novembre.jpg   2011-novembre-1.jpg   2012-juillet.jpg   2012-mai.jpg   2012-mars.jpg   2012-novembre.jpg 

D.B. 

Commentaires (1)

1. bautista raymond 22/06/2013

C'est un très bel hommage que tu as rendu à Francis, Denis. Moi aussi j'ai appris la terrible nouvelle hier, et j' en suis tombé des nues...Sincères condoléances à Lolo et sa maman.
Raymond.

Ajouter un commentaire