Contrastes de la vie !

JEU : Regardez attentivement la série de photos et imaginez le texte ?

Les clichés ont été réalisés le même jour sur une plage de 3 heures.

 

Clichés de P. SOLANS

Commentaires (4)

1. Sutra 19/05/2009

- Mais où est passée ma poule aux oeufs d'or ? Elle a quitté sa cage !
- Rien, ici non plus. Ni avec les autres, ni cachée dans la ferraille .
- Allons voir sur la place ... Ouf ! Pas de poule au menu de la buvette du "Carrefour des métiers".
- Pas de trace d'elle, non plus, sous la voiture retrouvée dans le Touyre cette nuit.
- Il ne me reste plus qu'à rentrer pour enfermer les autres volatiles dans le poulailler.
- Mais, la précieuse poulette n'est pas perdue pour tout le monde... Bon appétit messieurs dame !

2. Sutra Danielle 21/05/2009

QUESTION DE MENTALITÉ
"Faudrait peut-être que je range. Oui, bon, là j'ai réussi à cacher à peu près mon tas de ferraille.
Mes poules sont bien grosses, si j'allais les fourguer pour le repas de la fête du carrefour des métiers ?
Ça , alors ! mais c'est dangereux les parkings !
Revenons à notre train-train habituel, ça vaudra mieux !
J'irai quand même à la fête, mais juste pour le plaisir d'y retrouver les copains!"

3. PHILIPPE Julian 22/05/2009

Quelle histoire,
voulant me promener avec mes poules au carrefour des métiers et boire un petit verre à la buvette, je suis tomber sur accident de la route avec une quantité impressionnante de pompiers !!!
J'ai préféré faire demi tour et mettre mes poules à l'abri.
Puis, je suis retourner seul au carrefour des métiers pour boire un coup et profiter de cette belle journée.
Et mes poules bien à l'abri.

4. Jorgos ESPERANTO 26/05/2009

1- Bon, c'est pas le tout ...plus que trois heures pour préparer les casse-croûtes du Carrefour des Métiers !
2- Ce couteau ferait bien l'affaire, mais il est un peu rouillé...
3- Ici, ils n'ont même pas de vinaigre, allons plus loin...
4- Ces p'tits gars sont bien braves, un peu d'essence suffira pour lui redonner sa jeunesse !
5- Allez, un coup de chiffon et je suis prêt !
6- Ouf ! Deux heures cinquante, j'étais dans les temps, et comme il y a déjà du monde, mon p'tit-fils a pu commencer à servir.
L'an prochain, ils prévoiront peut-être les couteaux la veille...

Ajouter un commentaire