LA TABLE D'ANGELE EN DEUIL

« OBELIX » C’est ainsi que je te connaissais !

Bien à l’aube de l’an 2000, il est à croire que j’avais pris un abonnement dans ton bar. Mais j’y allais déjà avant que tu t’installes à Laroque d’Olmes. Fervent lecteur des pages Kercorb-Pays d’Olmes et moi comme correspondant… Ce temps-là me fait un peu sourire, alors que je n’en ai point envie. Et puis, la conjoncture a voulu que je change mes habitudes, et depuis décembre 2000, je n’ai pour ainsi dire plus remis les pieds dans un bar, si ce n’est par obligation de quelques clichés suivant les actualités, les événements festifs…

Les années passant, le café du centre laroquais est devenu grâce à toi « La table d’Angèle », un travail qui était bien dans tes cordes, un vrai cordon-bleu autour des marmites, et combien tu en as régalé les papilles, qu’elle ambiance autour des repas…

Et puis, il y a l’informatique, un outil qui était aussi de tes cordes, et depuis quelques années Facebook. Justement, en consultant les images du jour, j’ai vu « le bisou de Maud », comment ne pas cliquer sur « J’aime ». Tout le monde t’aime. C’est après que j’ai lu les messages de condoléances. Qu’elle stupeur ? Comme un coup de massue auquel tu ne t’attends pas ! J’ai mis des heures à réagir avant d’aller consulter l’affichage municipal.

Cette nuit, une bougie a brulée pour toi. On est si peu de chose sur cette terre, tout juste des poussières d’étoiles. Condoléances à toute la famille.

D.B.

Date de dernière mise à jour : 07/01/2018

Commentaires

  • Un gastronome
    • 1. Un gastronome Le 12/08/2016
    Fini les fumets envahissant la place de la Cabanette, l' agitation à l'intérieur de ce fin établissement, c'était Obé ... et ses incomparables plats cuisinés avec tout l'amour que seul sait y mettre un grand chef.

    Nous ne sentirons plus tous ces arômes qui exhalaient, s’échappaient des marmites d'Obé, seul son souvenir aujourd'hui nous reste.

    Nous pensons à tes proches et pour eux maintenant vont toutes nos pensées.

    A bientôt Obé. Là haut continue à les régaler comme tu nous régalais hier ...

Ajouter un commentaire