Plus d’ouverture et de démocratie

Le conseil municipal du 14 avril a été supprimé afin de permettre une présentation complète du budget. Mais d'autres points figuraient à l'ordre du jour et il aurait été intéressant de conserver la réunion pour aborder avec plus de temps et donc de sérieux ces autres points.
Cette décision est venue après le conseil municipal du 24 mars où les «divers» avaient été supprimés de l'ordre du jour et où toute discussion sur un quelconque autre sujet a été refusée.
Cette décision est venue également après des refus de parution de certaines informations et d'une contribution à la rubrique «Vous avez la parole» dans le bulletin municipal.
Nous pensons que les élu(e)s ne sont que « des délégué(e)s provisoires de la population », ils (et elles) doivent rendre compte et informer au mieux. La diversité des points de vue ne doit pas amener crispation et censure, mais elle doit être un enrichissement et un bon moyen d'éviter les erreurs.
La proportionnelle n'existant pas lors des élections municipales, 40 % au moins de la population laroquaise n'est pas représentée au conseil municipal. Il faudrait au minimum que dans la représentation existante, la diversité soit admise.
Nous demandons un vrai respect de la démocratie.
Nous proposons la tenue d'une réunion publique du conseil municipal une fois par mois, de préférence un vendredi.

Hélène Roldan, Jenny Solans, Jean-Charles Sutra.

Date de dernière mise à jour : 06/05/2016

Ajouter un commentaire