Souvenirs de chasse: A l'affût du pigeon ramier !

On ne s’improvise pas chasseur du jour au lendemain. Sur la commune, nombreux sont ceux qui attendent avec impatience le passage des palombes. Pour cela, certains possèdent des palombières qu’ils entretiennent régulièrement. Quelques unes relèvent du bricolage et sont de simples plateaux posés presque à la cime des arbres, d’autres sont mieux équipées et plus élevées, plus discrètes car on peut passer à côté sans se douter de leur existence. Alain, Bienvenu, Eric, frères et copains de toujours ont les mêmes loisirs, soit la pèche, le jardinage et la chasse bien sûr se terminant toujours autour d’un pot. Mais en ce qui concerne « le pigeon ramier » c’est trois bon quart d’heure de marche matinale et toujours en montée avant d’accéder au pied de l’échelle, quinze mètres à la verticale, qui mène à leur palombière. Celle – ci vient d’être restaurée, elle est à présent métallique et couronnée  de poutres en bois, où même la moquette permet un mini – confort. Les pigeons restent continuellement sur place, peut – être c’est eux qui attirent continuellement les palombes, car il ne s’est jamais dit qu’ils soient une seule fois rentrés bredouilles.

D.B.

Ajouter un commentaire