Remise des fourragères aux jeunes parachutistes de la « section Rebmann ».

Cet insigne spécial a été créé durant la Grande Guerre (1916) pour rappeler d’une façon permanente les actions d’éclats de certains régiments s’étant particulièrement illustrés aux combats. Le 1er Régiment de Chasseurs parachutistes est le plus ancien, le plus décoré, mais aussi le plus cité à l’ordre de l’armée depuis 1943.

Dès sa création, le 1er Régiment participe aux combats de la Libération lors du terrible hiver de 1945-45. Durant cette campagne, la fourragère aux couleurs de la Croix de guerre, verte et rouge, avec olive 39/45 lui est attribué. Il est cité deux fois à l’Ordre de l’armée : durant la campagne des Vosges en octobre 1944, en participant à la conquête des cols et plus particulièrement celui du Ménil. Ensuite, lors de la bataille d’Alsace en janvier 1945, au cours de laquelle il s’empare de Jebsheim après deux jours de combats au corps à corps.

La fourragère aux couleurs des théâtres extérieurs, bleu et rouge, témoigne des actions menées par les bataillons du régiment dans les rizières Indochinoises jusqu’au baroud d’honneur de Dien Bien Phu, bataille au cours de laquelle, le 2ème bataillon du 1er RCP sera décimé.

De 1947 à 1954, le 1er Para se verra attribuer sept citations. Le Régiment se distinguera encore dans les djebels algériens et tunisiens (AFN 1952/62) avant l’installation définitive du régiment en métropole.

D.B.

 

Ajouter un commentaire