L’Entente ne bradera pas l’accession à la finale et la montée en fédérale 3

En disposant, dimanche, de la Vallée du Girou l’Entente Sportive Laroque d’Olmes-Bélesta XV c’est ouvert et la porte des ½ finales et celle de l’accession à la fédérale 3, option qui ferait de l’entité la troisième du département dans les niveaux nationaux après Saverdun et Pamiers.

Qualifié, de fait, pour le championnat de France de la catégorie le club « sang-or-sapin et eau » sera un ambassadeur de qualité « reconnue » sur les stades où il aura à affronter les clubs du Sud de la France.

Tant à Bélesta qu’a Laroque, mais aussi à Tabres ou à Fougax, à St Quentin ou aux Pagés, au sein de la diaspora du Pays d’Olmes à Toulouse, tous les joueurs seront prêts pour jouer Beaumont de Lomagne sur et hors du terrain.

Les supporters sont « callés », les joueurs motivés, toute l’entité est acqueboutée.

Mais l’adversaire est un premier de poule, ancien de « nationale », qui a vaincu déjà deux fois l’équipe, certes de peu, mais qui sera diminué puisque leur leader est suspendu et leur ouverture-métronome blessé ce qui pourrait changer la donne dans une opposition ou tout se jouera sur des détails et qui aux yeux des spécialistes sera particulièrement indécise.

On murmure que le duo Garuet-Sanchez donnerait le coup d’envoi et que pourraient être présents les candidats aux élections pour la FFR, tandis qu’Alain Barthez est pressenti ainsi que d’autres ex-nationaux des joutes d’antan, nostalgiques du rugby dit des « sous-préfectures ». Les frères Barau, ainsi que la fameuse première ligne « Trainini-Peccolo-Bergamasco » feraient le déplacement de Beaumont.

On attend une audience de « grand jour » proche des 2000 spectateurs, sinon plus, car abonnés non-compris et ils sont près de 500.

Franck Blazy : « on va optimiser le match et le monter en évènement one, puisque à partir de celui-ci tous les autres se joueront en terrain neutre. Le groupe est au complet et à ce niveau tout reste possible même si Beaumont de Lomagne n’est pas là par hasard et nous a banderillé par deux fois »

Tout est dit et bien dit ! A vos calendriers : Le 17 à Laroque, le rugby ariègeois devrait être à Lopez-Tremezaygues.

 

Source : Franck Blazy

Ajouter un commentaire