L’Entente Sportive Laroque d’Olmes / Bélesta XV « one club ariègeois » et Ambassadeur du Pays d’Olmes

Depuis plusieurs saisons et à travers des parcours exemplaires tant régionaux que nationaux l’Entente Sportive Laroque d’Olmes / Bélesta XV est non seulement devenu le club n°1 départemental de niveau « Honneur » (élite régionale) mais un formidable ambassadeur du Pays d’Olmes.

Hier les Présidents des clubs de la poule disaient « ce sont deux villages à côté de Lavelanet entre Foix et Quillan » aujourd’hui ils associent l’entité aux grands sites touristiques de notre secteur « c’est à côté de Montségur et le la fontaine intermittente de Fontestorbes » situe le manager d’un club du Tarn ; « proche de la forêt de Bélesta, des champignons » précise l’entraineur gastronome toulousain ; « à deux pas des Monts d’Olmes » précise un amateur de sports d’hiver aveyronnais tandis que plusieurs plus « tasteurs » citent des noms de boucheries et de spécialités dites locales tout cela pour constater que la responsabilité de l’Entente est importante en terme média et positionnement hiérarchique sportif.

Le club et ses supporters s’attachent à générer une image de « paîs » sympa, qui vaut le détour touristique à l’heure ou cette industrie à remplacé celle du textile et ou on va des bords de mer ou de la place du Capitole en Andorre sans s’arrêter. Un groupe de supporters sillonne les villes des clubs de la poule et découvrent les spécialités en sens inverse leurs homologues en font de même… les deux se communiquant les bonnes adresses.

Dans leur rôle pris très au sérieux des prospectus touristiques sont déposés aux clubs-house et dans les buvettes des stades, initiative anodine pour certains mais porteuse, surtout prise de conscience du rôle du rugby, du club au même titre qu’il se veut composante sociaux culturelle sur le plan local.

L’ESLB a franchi un cap hors et sur le terrain ou elle ne lâche pas un match, joue sérieux à la britannique et c’est forgé une réputation d’équipe dure au mal, joueuse, qui mouille le maillot autant à l’extérieur qu’a domicile… des valeurs qui frappent l’inconscient des publics rencontrés classant ainsi le Pays d’Olmes et l’Ariège comme une région d’hommes et de femmes qui ne reculent pas, qui s’accrochent, qui ne renoncent pas… construit par un siège de bucheronnage, de polisseur de peigne en corne et de tisserands.

Une dynamique et un « élan », des couleurs « or et rouge / vert et blanc » voulues associées à tous les villages de la communauté, à toutes les écoles primaires (péri-scolaire) comme l’avait préconisé déjà dans les années 1900 le bastidien  Philippe Tissier (1852-1935), pionnier du rugby dans le sud de la France et créateur des lendits.

Alors de Bélesta à Fougax en passant par Tabres et Esclagne, à Laroque comme à Aigues-Vives tous ont voulu « ESLB »... tous supporters de l’Entente Sportive Laroque d’Olmes / Bélesta XV,  plus qu’un club,  un ambassadeur de qualité, actif et motivé. C’est aussi cela le rugby !

Source : Miguel Gérard

Ajouter un commentaire