En cas de morsure d’une vipère ou un aspic, composez le 15

Si vous avez subi une morsure  de vipère ou aspic, appelez le 15, un médecin vous donnera son avis et la procédure à suivre. Commencez par désinfecter localement la plaie avec de la Bétadine jaune ou de l'Hexomédine, ensuite partez en consultation, en amenant le carnet de vaccinations pour voir à quand remonte la dernière injection de vaccin antitétanique. La surveillance de la morsure se fait sur les quatre à six heures qui suivent, où l'on détecte une envenimation qui passe par l'apparition de grosses rougeurs. Sinon cela prouve que les crocs de la vipère n'ont pas véhiculé un venin allergique.

L'Aspivenin est à proscrire : L'Aspivenin est un gadget. On ne suce pas, on n'aspire pas car il y a risque d'infection. Et surtout on ne fait pas sien des trucs de vieux baroudeurs qui incisent la plaie ou la découpent avec un couteau. C'est inutile, stupide et peut avoir de plus graves conséquences que la morsure en elle-même.

Ajouter un commentaire