Origine de l’expression « ça coûte la peau des couilles » !

Vers 1573, le duc de la Mirandière, passionné de chasse, mais dépité par le peu de gibier ramené, convoqua tous les colporteurs, boutiquiers, artisans et nobliaux de son vaste domaine et leur demanda de trouver une arme ou un outil capable d’aider à la traque du gibier.

Quelques mois plus tard, un Hobereau du nom de Marcel Ecouille, demanda audience au château pour faire la démonstration d’une invention capable d’attirer toutes sortes d’animaux.

Devant le Duc et sa cour, il demanda le silence et sortit de son pourpoint un sifflet de forme curieuse (un appeau). Le portant à sa bouche, il imita des cris d’animaux qui tour à tour, vinrent s’ébattre devant les douves du château : Oiseaux, lièvres, cerfs, sangliers et autres gibiers.

Le Duc, subjugué par la science du Hobereau, dit à Marcel Ecouille qu’il était prêt à lui payer le prix demandé pour son appeau et pour qu’il lui enseigne ses connaissances. Marcel Ecouille, répondit qu’il coûterait au Duc la moitié de sa fortune.

Cette requête fit naitre la réprobation dans l’assemblée mais le Duc accepta la transaction.

Dans la France entière, le bruit se répandit qu’un Hobereau avait vendu un sifflet pour une somme astronomique au duc de la Mirandière, qui avait payé le prix sans hésiter. Ainsi naquit l’expression « ça coûte l’appeau d’Ecouille », et non pas comme orthographié sur le titre de ce texte.

Commentaires (2)

1. Elie 05/11/2017

Mais où est-ce que tu es allé chercher ça?

2. Guy PUJOL (site web) 04/02/2018

super et sur les bords de l'Arize, un copain à mon père, fin pêcheur disait les jours de mauvaise pêche : les y ba calgue bailla, pet de couillos!!

Il va falloir leur donner de la peau de couilles pour qu'ils mordent!!!

Ajouter un commentaire