Une cérémonie dans la tradition Laroquaise

Du soleil et des fleurs, des portes-drapeaux et les sapeurs, élus et monde des anciens combattants, même l’abbé était présent, mais pas un gendarme à l’horizon. C’est vrai qu’ils sont partis, comme d’autres, et il en partira encore.

C’est un peu comme ceux qui ont cessé le feu le jour du 11 novembre 1918... les poilus ont déserté les rangs, mais il reste encore des enfants, parmi eux André Gaucher (pupille de la nation), son papa s’en est allé des suite d’une maladie à cause des gaz (une des armes qui tuait à retardement si l’effet n’était pas immédiat).

Pour la commémoration de ce 11 novembre, André Gaucher et Christian Poma (Maire) ont déposé une gerbe et lu tour à tour les messages du jour, suivi des traditionnelles sonorités et musiques, dont Christian n’a pas manqué de remercier les élèves instrumentistes, toujours présent aux cérémonies.

Un clin d’oeil pour André Gaucher, toujours en bonne condition physique qui participait à ce 92è anniversaire et qui va fêter ses 92 printemps le 18 novembre prochain (J’espère que le gâteau ne s’effondrera pas sous le poids des bougies).

Ecole de musique Entrée des porte-drapraux Entrée des porte-drapeaux... Début de cérémonie Avec Christian POMA (MAIRE)... Et André GAUCHER (A.C.) Suite... Lecture du message UFAC Avec les sapeurs... Au tour de la Municipalité... Durant la cérémonie... Durant la cérémonie... Mais aussi avec les enfant... Rendre hommage au carré du soldat... Fleurir les 8 tombes... Moment de reccueillement.

D.B.

Ajouter un commentaire