Histoire du Château de Lagarde & de la Famille des Lévis Mirepoix - page 5

Le jugement condamne Lévis à lui payer 4000 écus d’or pour faits d’injures. Ne pouvant accepter de se retrouver au banc des accusés, il fait appel.

L’amende sera maintenue mais Elix devra se contenter des villes de Lavelanet, Laroque d’Olmes, Ventenac et Montségur.
L’affaire n’est pas close pour autant. Devant l’administration lamentable d’Elix, les habitants portent plainte. Sur ces entre faits, elle meurt au moment où elle allait être dépossédée par un arrêt du parlement.

Que s’était-il passé réellement ? Elix toute à sa passion pour Maillorque décida-t-elle de supprimer son mari ? Ou bien est-ce ce même Maillorque qui assassina son seigneur par intérêt et pour se débarrasser de son rival ?
Toujours est-il que le Roi d’Aragon aussi le réclamait pour divers autres meurtres commis outre-Pyrénées. Expatrié en Espagne, le régisseur y fut pendu.

Jean IV, cette affaire terminée, aurait pu prétendre à la quiétude de Lagarde. Toutefois, il prit parti pour Jean de Foix, vicomte de Narbonne, contre sa nièce Catherine de Foix dans la guerre de succession de Foix-Navarre en 1485.
C’est au cours de ce conflit que son fils aîné, François Baron de Lavelanet, fut tué dans un corps à corps dans les rues de Pamiers. C’est Catherine qui hérita. Mais le roi Louis XI n’en voulut pas à Jean d’avoir choisi le camp des vaincus puisqu’il l’exempta même du Paréage Royal sa vie durant.
Ce seigneur, méthodique et réaliste eut le grand mérite de remettre en ordre la gestion de son domaine, mis à mal par ces précédents titulaires. Il meurt en 1493.

 

Suit, Jean V de Lévis Mirepoix (épouse en première noce, Jeanne de Poitiers en 1491 et en 2ème noce, Françoise d’Estouteville le 29 novembre 1500), dit « le Grand Sénéchal ».

Il fut une des plus grandes figures de cette famille. Il n’est encore que Baron de Roquefort lorsqu’il est nommé Sénéchal à vie de Carcassonne par le Roi Charles VIII, en 1490.
Il sera successivement conseiller personnel des rois Charles VIII, Louis XII et François 1er, de 1504 à 1509 il représente la France comme Ambassadeur à la Cour de Madrid.
Puis il joint le titre de Lieutenant Général du Languedoc. Son armée personnelle est particulièrement impressionnante.
A la bataille de Marignan en 1515, sa troupe représente 70% de l’Ost Royal, de François 1er.

Il peut même se permettre de réunir une grande partie de la rançon des enfants royaux, en gage à Madrid de leur père François 1er, après sa défaite de Pavie en 1525.

Cette même année, il se démet de sa fonction de Sénéchal de Carcassonne au profit de son fils aîné, Jean, vicomte de Montségur.
C’est seulement devant l’insistance pressante du Roi qu’il réintégrera sa charge, son rejeton ayant été tué en Italie en 1528.

Son passage à la tête de la Seigneurie de Mirepoix correspondait à une période de prospérité, le calme y régnait, et c’est lui qui transforme le Château de Lagarde en un magnifique et imposant Château.

Nous lui devons entre autres : le grand escalier à vis suspendue, construit par Johan Moyen en 1526 pour un montant de 436 livres 9 sous et 2 deniers tournois.
La voûte, de cet escalier, en étoile à douze branches et ses six culots (ensemble toujours intact) est un joyau du gothique flamboyant. Cet escalier desservait au 1er niveau la nouvelle chapelle qu’il fit construire à quatre travées avec croisées de tiercerons.
Il ajouta également en prenant sur la surface de la cour trois côtés de logis.
La « garde fol » de l’escalier réalisé par Gabriel Blanc et Martin Chalandre fut mis en place le 12 septembre 1529 au prix de cent dix solz tournois.
Le retable du 30 novembre 1534 réalisé par Johan Clerc coûta 160 livres tournois. Le livre de chants réalisé par Antoine Nyort est de 1529.
La tapisserie de Jean Bodet est de 1531 etc…
Il modifia la couverture en ardoise, qui devient intérieure avec chéneaux en pierre taillée pour évacuation des eaux par des gargouilles situées dans chaque angle.

Suite: http://www.olmes-echo.com/pages/content/histoire-du-chateau-de-lagarde-de-la-famille-des-levis-mirepoix-5.html  

Dbc 05

Ajouter un commentaire