Le château de Montaragou : un site chargé de légendes !

Vestige du chateau Après la croisade contre les Albigeois, les Hautes Vallées de l'Hers et de ses affluents furent enlevées aux comtes de Foix. Les châteaux qui s'y trouvaient devinrent la propriété de la famille de Levis, tout en relevant directement de la Couronne. D'après un dénombrement suivant les charges militaires concernant les places fortes en 1510, Montaragou était sur la liste.
Edifié sur une colline en face du château de Lagarde, sa construction primitive est inconnue. Sans doute que cette bâtisse servait de tour de guêt.
Du haut de son donjon, la vue sur les plaines et vallées, vaut celle de Montségur. Mais Montaragou est connu pour bien d'autres choses, en tout premier lieu par les randonneurs, car il est placé sur un circuit. D'autre part « pour des vertes et pas mûres », comme pour prier pour le malheur des autres. Certains disent que le renard se régale de corneilles, que des chèvres sauvages habitent les lieux... Mais mieux encore, avec trois sœurs (nones) qui garderaient les lieux depuis trois siècles. D'après Yoan, celui qui veut prier pour le bien trouvera facilement cette triple tombe, mais gare à lui s'il essai seulement de déplacer une seule pierre. Il n'y a pas de trésor, pas la moindre trace de métal, seulement trois religieuses qui reposent en paix pour l'éternité.

D.B.

Ajouter un commentaire