Kermesse : Elisée MAURY d’hier et d’aujourd’hui

Elisée Maury a peut-être fêté sa dernière période scolaire, d’avis d’écoliers et écolières qui m’ont donné cette impression. Certains m’ont dit que l’école allait être restaurée, mise aux normes (Ils ont l’air d’être au courant ces jeunes), d’autres m’ont affirmé que tout ça était du vent et que l’école allait devenir la future mairie. Quoiqu’il en soit nous verrons bien.

En 1957 je débarquais dans ce village et j’apprenais que j’allais à la prochaine rentrée scolaire, à l’école des garçons. J’avais 6 ans, je n’avais encore jamais mis les pieds dans une école, je me retrouvais du jour au lendemain assis au fond d’une classe, c’était très difficile à accepter. A cette époque toutes les cahiers et livres étaient fournis par les instituteurs. Il fallait seulement acheter de quoi écrire, encore fallait-il savoir s’en servir !

Un porteplume et de l’encre pour apprendre à écrire, j’ai plus vite appris à fabriquer une fléchette que de copier mes premières voyelles. Mais surtout j’ai connu dans la cour : « Espagnol, régagnol, manjo fèvos, bèèèè ! » Et oui, je venais d’Espagne et l’accueil était très encourageant ?

Elisée Maury n’existait pas, c’était uniquement l’Ecole des Garçons. Par contre Joliot Curie était connu. Les filles disaient : « Je suis à l’école Joliot Curie, c’est l’école des filles ! ».

A cette époque l’on apprenait les leçons comme des récitations, et gare à celui qui se trompait ou n’avait rien appris, ça allait de la simple gifle à la correction sauvage en passant par les coups de règle sur les phalanges et sur les bouts des doigts, l’étirement des oreilles mais aussi des cheveux, de très longues périodes à genoux, parfois même jusqu’à causer des blessures. Je me souviens d’un camarade qui, un matin est arrivé avec un œil bandé à l’allure d’un pirate. Sur ce coup-là, l’enseignant a eu très peur car derrière suivait un gendarme en bel uniforme (son père). C’est à partir de cet incident que nous avons connu les mots  à recopier pour une simple faute, cent fois, deux cent et même mille, quand il ne s’agissait pas de recopier des centaines de pages de Victor Hugo et autres. C’est aussi à partir de là que les espagnols ont été oubliés, et pour preuve, c’était l’arrivée des algériens, qui à leur tour, en prenaient pour leur grade. Un peu plus tard, les deux classes de fin d’études (certificat) étaient déplacées à la rue St-Jacques. A leur place, les classes de 6ème et 5ème étaient la nouveauté. Encore à cette même époque, les élèves préféraient en majorité se diriger vers le Certificat de Fin d’Etudes Primaire pour ensuite aller travailler à l’usine. Beaucoup quittaient l’école dès 14 à 15 ans.

C’est à peu près en 1997-98 que j’ai seulement entendu parler d’Elisée Maury, avec Jean-Charles Sutra, Jean-Philippe Cabrol et Jean Feuille  qui s’occupaient alors de l’association du Patrimoine. Quelques années plus tard, en 2005, il paraissait un fascicule, un ouvrage réalisé par les élèves d’Elisée Maury sous la responsabilité de Danielle Sutra (directrice de l’établissement) et ses collègues, Audabram, Aussaguès, Boussac et Calvet.

Aujourd’hui, qu’un élève prenne une gifle ??? Inimaginable, c’est un coup à se retrouver au devant d’un juge. La différence est trop énorme entre hier et aujourd’hui, mais malgré tout, que ce soit Ecole des Garçons ou Elisée Maury, j’ai quand même de bons souvenirs.

Nous, à notre époque, juste avant les grandes vacances, on faisait un grand feu au milieu de la cour, un peu comme pour chasser les mauvais souvenirs.

Et oui, tout ça à bien changé, les animations d’aujourd’hui sont bien plus attrayantes.

Un grand bravo pour tous ces jeunes et enseignants qui ont réussi à faire vibrer les spectateurs. Ce serait bien dommage que cette fête soit la dernière.

D.B.

E maury 001E maury 002E maury 003E maury 004E maury 005E maury 006E maury 007E maury 008E maury 009E maury 010E maury 011E maury 012E maury 013E maury 014E maury 015E maury 016E maury 017E maury 018E maury 019E maury 020E maury 021E maury 022E maury 023E maury 024E maury 025E maury 026E maury 027E maury 028E maury 029E maury 030E maury 031E maury 032E maury 033E maury 034E maury 035E maury 036E maury 037E maury 038E maury 039E maury 040E maury 041E maury 042E maury 043E maury 044E maury 045E maury 046E maury 047E maury 048E maury 049

Page suivante: http://www.olmes-echo.com/pages/spectacles-loisirs/suite-photographique-de-la-fete-a-l-ecole-elisee-maury.html 

Ajouter un commentaire